préfecture

Les organisations syndicales de Gemalto reçues par les autorités

La journée d’hier jeudi 21 avril a été très fructueuse pour remonter aux représentants de l’Etat la situation de Gemalto.

Durant le rassemblement de 120 salariés de Gemalto devant la Préfecture de Marseille, une délégation de chaque OS de l’intersyndicale a été reçue durant plus d’une heure par la chef de cabinet de Monsieur le Préfet et par deux représentants de la DIRECCTE.

Les points suivants ont été abordés :

  • Pas de plan prévisionnel de l’emploi pour faire face aux mutations technologiques et aux conséquences du non-respect des objectifs du plan de développement (LRP) fin 2017.
  • Objectifs très élevés entraînant de nombreuses situations de stress avérées.
  • Montage juridique et financier de Gemalto pour échapper à l’impôt et au détriment du social.
  • Situation devenue insupportable pour les salariés en l’absence de rétribution, alors même que les dirigeants s’octroient plusieurs millions d’euros par an.
  • non-respect du paiement des parts variables.

Nos interlocuteurs ont évoqué des axes de travail immédiats sur le stress et la gestion prévisionnelle des emplois.

Concernant les parts variables, en l’absence d’accord collectif sur le sujet, nos interlocuteurs ont confirmé l’analyse juridique de l’intersyndicale qui est de passer par des recours individuels.

Sur le montage juridique et financier de Gemalto, nos interlocuteurs nous on dit de ne pouvoir intervenir en l’état sur la stratégie de Gemalto mais ont bien pris note des actions en cours de l’intersyndicale, notamment auprès des Commissaires aux Comptes de Gemalto.

Plus d’info:

article sur La Provence :  A noter que le titre sur ce lien internet de La Provence parle de « cadres » alors que le mouvement est bien plus large. Le même article sur l’édition d’Aubagne est plus approprié : « Un mouvement social secoue Gemalto »

article sur La Marseillaise

France 3 a également consacré un reportage dans le 19/20 du 21 avril

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *