Thalesdis Meudon

La CFE-CGC signe l’accord sur le plan social

C’est maintenant officiel l’accord PSE est signé. La CFE-CGC l’a signé ainsi que 3 autres organisations syndicales.

Etant donné qu’il n’y a pas de syndicat majoritaire, il fallait la signature d’au moins 2 ou 3 syndicats selon les signataires.

Avec 4 syndicats on peut considérer que l’accord correspond à un niveau d’attente des salariés, relayé par leurs représentants.

Il permet de s’éloigner des aléas d’une procédure en annulation, sur laquelle il était difficile de tout miser alors que nous y avons fortement travaillé.

Nous avons évité la catastrophe qui s’est passée avec le plan social de Netsize, filiale de Gemalto SA sur Meudon, durant l’été 2017 où les salariés sont partis avec le minimum légal, ce qui montre l’intérêt du « savoir négocier » et de la bonne représentation syndicale.

Nous gardons à l’esprit qu’il s’agit d’un compromis qui permet de minimiser les départs contraints en incitant les départs volontaires notamment pour les seniors.

Le critère « charge de famille » reste un problème de valeur pour nous car il exclut du comptage les propres enfants du salarié pour lesquels il paie une pension alimentaire et les enfants du conjoint/concubin qui vivent au foyer. Cela représente un déni de parentalité ou de réalité de charge. La direction est restée sur sa position initiale faute de consensus syndical, certainement pour ne pas avoir à trancher entre organisations syndicales. Nous veillerons à ce que cette vision, qui ne prend pas en compte la réalité de société de nos jours, ne soit pas appliquée dans les règles d’ayant-droit des CE actuels et à venir.

Nous devons continuer à travailler sur ce plan. Il va nous falloir accompagner ceux qui sont en capacité de rebondir mais aussi et surtout ceux qui auront plus de difficultés. Il faut déjà nous préparer à « l’après » avec des difficultés liées à la réorganisation et aux problèmes de charge.