Crise COVID: les salariés de Thales DIS en souffrance, la direction inactive.

La crise COVID avait entrainé la prise de congés massive en avril et mai puis la mise en activité partielle d’une partie des salariés.

Durant ces deux périodes de nombreux salariés avaient remonté aux élus CFE-CGC les difficultés pour remplir leurs missions : les objectifs et les tâches restaient les mêmes alors que le nombre « officiel » de jours de travail diminuait. Comment alors faire autant de travail avec moins de temps ?

Après avoir alerté sans résultat la direction, le CSE de Gémenos a lancé une expertise centrée autour d’un questionnaire auprès des salariés du site.

La direction a tout fait pour empêcher cette expertise :

  • recours en justice avec une assignation de 35 pages, recours sur lequel la direction a été condamnée à indemniser le CSE
  • menaces faites au Secrétaire du CSE pour avoir procédé à une enquête directement auprès des salariés alors que c’est une prérogative du CSE
  • Refus de tenir une séance de CSE dans un délai raisonnable pour que le rapport soit présenté, séance à laquelle l’inspecteur du Travail sera invité. A ce jour les élus du CSE ne sont toujours pas convoqués.

Le rapport d’expertise souligne malheureusement les craintes des élus CFE-CGC. Le recours massif aux congés et la mise en activité partielle ont été la source de troubles psycho-sociaux importants auprès des salariés : troubles du sommeil, difficulté à se déconnecter (hyper connexion), tension due au travail, anxiété, irritabilité. Il n’y a aucun outil efficace de mesure de la charge de travail ce qui laisse la porte ouverte à toutes les dérives.

Cet état des lieux objectif, obtenu grâce à un fort taux de participation des salariés, est bien différent de la communication totalement décalée de la direction faite le 1er septembre (lien ICI) qui se targue d’une gestion exemplaire de la crise.

Les résultats de cette expertise vont permettre aux élus CFE-CGC de justifier la mise en place de plans de prévention, d’une gestion plus efficace des troubles psycho-sociaux et d’outils de mesures de la charge, et ceci sur tous les établissements de DIS.

Le pré-rapport est disponible ICI, la version finale sera disponible sous quelques jours.