Articles

Et après les élections ?

A quelques semaines des élections professionnelles et de leurs résultats dans les urnes, tour d’horizon des instances qui représenteront les salariés de Thales DIS.

À l’issue des élections professionnelles, chaque établissement Thales DIS sera doté d’un comité social et économique (CSE). Pour mémoire et comme le veut la loi, cette instance regroupe l’ancien comité d’entreprise ou d’établissement, les délégués du personnel (DP) et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Une loi qui donne plus de lisibilité aux salariés de ce qu’est la représentation du personnel. Inconvénient cependant : elle a réduit le nombre d’élus.

Chaque CSE désignera en son sein des personnes qui siégeront au CSE central. Le CSE a pour périmètre l’établissement, le CSE central a pour périmètre Thales DIS France SA. Le CSE désignera aussi les représentants de proximité (leur nombre dépend de celui des salariés dans chaque établissement) dont le rôle est d’être des référents pour les salariés.

Autre instance : le comité de groupe. Seul et unique au sein du groupe Thales, il agit dans un périmètre correspondant à l’ensemble des filiales en France. Enfin le comité d’entreprise européen couvre, lui, l’ensemble des entreprises Thales présentes dans les pays d’Europe. La désignation de ses membres, comme ceux du comité de groupe, est opérée par les organisations syndicales représentatives.

La règle des 10%

Côté représentativité, la règle des 10% n’a pas changé. Ainsi, seuls les syndicats qui obtiendront 10% des voix dans l’établissement pourront négocier des accords qui concernent l’établissement. Ceux qui obtiendront 10% dans l’entreprise négocieront au niveau de l’entreprise. Enfin les syndicats qui atteindront 10% des voix au niveau du Groupe (agglomération des résultats de toutes les filiales) négocieront au niveau du Groupe. Et c’est bien à ce niveau que les accords structurants sont négociés et suivis en commission chez Thales (temps de travail, déplacements, mutuelle, mobilité, intéressement, participation, CET, les rémunérations, etc.). D’où l’intérêt, pour une organisation syndicale, d’être représentative au niveau du Groupe.  C’est le cas pour la CFE-CGC.

Rachat de Gemalto par Thales – Saison 3 – ép.4-La CFE-CGC de Thales DIS présente dans les plus hautes instances de négociation du groupe Thales

Si l’été n’est pas encore terminé, les vacances, elles, le sont pour le plus grand nombre d’entre nous. Au programme de la rentrée : des élections professionnelles pour Thales DIS France SA qui auront toute leur importance pour les salariés de cette nouvelle entité au sein du groupe Thales.

Seules quatre organisations syndicales sont aujourd’hui représentatives au sein du groupe Thales. Dans l’ordre : la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et la CGT. Représentatives parce que plus de 10% des salariés du groupe ont voté pour chacune d’elles. Être représentatif au niveau du groupe signifie participer aux négociations et aux décisions qui sont prises pour l’ensemble des salariés chez Thales.

L’une des deux administratrices représentant les salariés au conseil d’administration du Groupe (périmètre monde) est issue de la CFE-CGC.

La CFE-CGC est également présente au comité d’entreprise européen (périmètre de l’Union européenne) ainsi qu’au comité de groupe (périmètre : toutes les filiales françaises).


Depuis le Day1, jour où les salariés Gemalto sont devenus des salariés Thales DIS, des élus CFE-CGC de Thales DIS siègent dans ces deux comités. Et c’est plutôt une très bonne nouvelle car cela permet à la CFE-CGC de Thales DIS d’être informée en amont de ce qu’il se passe dans d’autres filiales. Une condition nécessaire pour anticiper et agir.


En effet, qu’elles soient en France ou à l’étranger, il y a nécessairement des interactions entre filiales. Un exemple ? Les difficultés rencontrées aujourd’hui dans le spatial auront un impact demain sur les autres entreprises du groupe puisque des salariés seront mis en mobilité d’une entité à une autre. De même les technologies développées aujourd’hui par une GBU pourront être appliquées demain à d’autres marchés que les siens et générer des décisions dans d’autres divisions.